lundi 25 juin 2018

Sélection été 2018


C’est l’heure du choix crucial des lectures d’été !
Si vous cherchez quelques idées, voici un rappel des livres qui m’ont le plus enthousiasmée ces derniers mois...

© Antonin


Traduit de l’italien par Françoise Brun
Adele n’a que 17 ans lorsqu’elle tombe enceinte d’un garçon qui s’est détourné d’elle et qui est en prison au moment de son accouchement, une situation qui n’est guère éloignée de celle qu’a connue sa propre mère... 
Loin d’une l’Italie idéalisée, Silvia Avallone s’intéresse aux laissés-pour-compte de la société et entrecroise les destins de personnages se débattant avec rage pour tenter de s’arracher à leur condition. Un texte porté par une écriture d'une rare et belle énergie.

A travers la brève et tragique biographie de Jean Harlow, Régine Detambel pose un regard acéré sur Holywood et indique combien les femmes qu’elle met dans la lumière sont les premières victimes de cette industrie du rêve. 
Un texte coup de poing qui n’est pas sans faire écho aux récentes révélations de l’affaire Weinstein...


S’inspirant de l’histoire de l’auteur juif Mihail Sebastian, ami de Cioran et de Mircea Eliade, Lionel Duroy déroule celle de la Roumanie des années 30 et 40. 
A travers le récit de la maîtresse fictive de l’écrivain, dont le frère sera l’un des leaders du mouvement nationaliste et antisémiste à l’origine notamment du pogrom de Jassy, Duroy propose une fresque documentée, mais néanmoins romanesque et passionnante.


Servi par une écriture d’une rare intensité, ce portrait d’une mère troublante, outrancière, mais débordant d’amour pour ses deux filles m’a littéralement bouleversée. 
Violaine Huisman évoque avec une grande sensibilité cette figure maternelle qui fut aussi avant tout une femme, avec ses blessures, ses paradoxes, et qui était animée d’une flamme incandescente dont elle fut certainement la première victime.


Un livre évidemment à part, le témoignage d’un homme qui se trouvait dans les locaux de Charlie lorsque la rédaction fut décimée par des terroristes en janvier 2015. Le récit d’un retour au monde et à la vie qui, loin d’être larmoyant, redonne des raisons d’espérer et de croire en l’homme.


Traduit de l'anglais (Inde) par Josette Chicheportiche
Dans ce roman sensible et fin, Amulya Malladi raconte les histoires croisées de deux femmes cherchant dans la GPA les moyens d’infléchir leur destinée. L’une, aux Etats-Unis, désespère d’avoir un enfant, quand l’autre, en Inde, décide de louer son ventre pour assurer de son fils.
Sans manichéisme ni idées préconçues, l’auteure explore la psychologie de ces deux femmes avec un talent dont elle avait déjà montré la mesure dans Une bouffée d’air pur.


A quoi bon apprendre à lire quand on arrive à la fin de sa vie ? C’est la question que se pose Antoine lorsque son père lui fait cette surprenante requête. Mais l’octogénaire cherche plus sûrement à établir avec son fils une relation et une complicité qu’ils n’ont jamais pu construire... 
Se dévoiler à ceux qui nous sont chers et exprimer son amour ne sont pas choses faciles. Sébastien Ministru explore la relation père-fils avec pudeur et sincérité.


Alors ça, c’est LE roman de l’été dans toute sa splendeur, celui qu’on a envie de lire pour s’évader et se faire plaisir ! Entre chasse à la baleine et ruée vers l’or, Michel Moutot vous entraînera en Amérique dans la seconde moitié du XIXe siècle pour vous faire vivre une aventure haute en couleur qui ne vous laissera guère le temps de souffler...


Traduit de l’espagnol (Argentine) par François Gaudry
En 2004, un cadavre est retrouvé à La Turballe, en Bretagne. Les conditions du décès de la victime, d’origine argentine, rappellent étrangement les vols de la mort pratiqués sous la dictature...
Comme dans Luz ou le temps sauvage, Elsa Osorio revient sur la période la plus noire de son pays avec une fiction très documentée et à la construction parfaitement maîtrisée qui vous tiendra en haleine du début à la fin !


On croit toujours connaître les géants tels que Picasso. Mais est-ce vraiment le cas ? 
En s’intéressant à un moment clé de l’existence et de la création du peintre, Vircondelet en fait un portrait saisissant qui restitue la grandeur de l’artiste tout en lui rendant sa dimension humaine. 



Très bel été et, surtout, excellentes lectures à tous !

22 commentaires:

  1. Cet été, j'ai envie de léger et de poursuivre ma découverte de la littérature américaine :) Belles vacances à toi chère Delphine!

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette jolie sélection!

    RépondreSupprimer
  3. Je suis en train de lire La vie parfaite, je serai sans doute un peu moins enthousiaste que toi. Mais c'est une bonne idée, ce rappel.

    RépondreSupprimer
  4. Ma pile de lecture d'été est encore bien plus haute que ce que je pourrai lire (d'autant que mes bibliothèques prêtent pour 6 semaines au lieu de 3), mais j'espère faire de belles découvertes !
    Bonnes lectures et bonnes vacances, Delphine !

    RépondreSupprimer
  5. Bon Guernica est toujours dans ma liste alors...
    Quant à Fugitive parce que reine c'est une très bonne idée de conseil. Belles vacances Delphine ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belles vacances à toi également... avec Picasso dans tes bagages, donc ;-)

      Supprimer
  6. Fugitive... Le lambeau... des évidences...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, il faut aussi savoir les rappeler ;-)

      Supprimer
  7. Rien de tout ça dans ma pal mais je compte bien lire le roman précédent de Michel Moutot cet été.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hors sujet, donc... mais excellent choix, néanmoins :-)
      Très bel été à toi, Jérôme !

      Supprimer
  8. J'ai aimé "Apprendre à lire" aussi. Je tenterais peut-être le Silvia Avallone !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, tente donc ! Quelle excellente idée, Céline :-)

      Supprimer
  9. Moutot, Ministru et Avallonne sur mon podium perso de ce que j'aimerais lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bon programme estival ! Je te souhaite de très bonnes vacances. Tu seras au moins en excellente compagnie ;-)

      Supprimer
  10. Le lambeau, je n'ose pas. Trop proche encore ...
    J'ai le précédent de Silvia Avallone en poche, tu l'as lu ? Tu le recommandes ?
    Le Duroy, j'attends sa sortie en poche. Mais je ne cesse de lire de belles critiques ...

    Un bel été, Delphine ! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était mon premier Avallone, donc je ne peux pas te répondre. Mais de l'avis général, tous ses livres sont à lire...
      Quant au Duroy, si on trouve une nouvelle occasion de se voir avant ton départ en vacances, je peux te le prêter !
      Passe un excellent été également, Leiloona :-))

      Supprimer
  11. je vais profiter de l'été pour lire Le Lambeau, et pour continuer ma découverte de Silvia Avallone après "D'Acier". Mais je note également le Lionel Duroy,à côté duquel je serais passée sans ton billet, et le Violaine Huisman!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, je suis rassurée : tu vas donc passer d'excellentes vacances ;-)

      Supprimer
  12. Tu m'as convaincue avec Séquoias ! J'ai envie de découvrir cet auteur que tu apprécies tout particulièrement !

    RépondreSupprimer