lundi 11 août 2014

Le collier rouge

Jean-Christophe Rufin

Gallimard, 2014



Un court roman qui nous ramène un siècle en arrière.

Dans un format très court, Rufin nous raconte une histoire très simple. Celle d’un homme revenu de la guerre, qui a connu l’horreur et qui en est revenu profondément marqué.
Nous sommes en 1919, et l’homme qui a a été récompensé pour son attitude héroïque est emprisonné, sans que l’on sache précisément pourquoi. On ne le découvrira qu’au terme du livre.
Tout ce que l’on sait, c’est qu’il a pour compagnon un chien qui lui est d’une indéfectible fidélité, et que le méfait qu’il a commis est en rapport avec cet animal.
Tandis qu’il déroule le fil de son récit, Rufin dévoile la personnalité de son héros. Morlac est un homme simple, à qui l’amour d’une femme a permis de découvrir les auteurs engagés du XIXe siècle, tels Victor Hugo et Jules Vallès, ainsi que les théories socialistes auxquelles il a adhéré.
Les valeurs d’humanisme qu’il défendait se sont violemment heurtées à celles des militaires. Il devait faire preuve d’une obéissance servile et se montrer impitoyable quand il aurait voulu fraterniser avec ses compagnons d’infortune.

Tant par la thématique que par la forme narrative, j’ai eu l’impression de lire une oeuvre de la fin du XIXe siècle ou du début du XXe. Cet anachronisme n’était pas forcément pour me déplaire, puisque j’ai une affection toute particulière pour cette période. J’ai été sensible à cette évocation des classes populaires animées par la volonté de réformer la société, même si, finalement, j’aime autant lire directement les auteurs cet époque !
En résumé, une lecture facile, rapide et agréable, mais pas inoubliable.


6 commentaires:

  1. Réponses
    1. Ah ! Tu me diras ce que tu en as pensé alors, quand tu l'auras lu... S'il n'est pas trop loin dans ta PAL : -)

      Supprimer
  2. Je pense le prendre tôt ou tard à la bibliothèque, sans urgence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est assurément un titre qui entrera dans les bibliothèques.

      Supprimer
  3. Pourquoi pas, s'il croise un jour ma route...d'autant plus que je n'ai jamais lu cet auteur alors qu'il parait très talentueux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était, pour ma part, la première fois que je lisais cet auteur. Je ferais bien une nouvelle tentative avec un roman plus ambitieux...

      Supprimer