dimanche 21 juillet 2013


Qui ?

Jacques Expert

Sonatine, 2013


 


Pourquoi ce livre bénéficie-t-il d'une belle visibilité chez les libraires et dans les médias ? Voilà qui m'échappe totalement, tant il est mal écrit et  le ressort de l'intrigue grossier !



Unité de temps - celui d'une émission de télé -, unité de lieu - la ville de Carpentras -, un nombre de personnages restreint - quatre voisins devenus copains. Le viol et le meurtre effroyables d'une petite fille dont, dix-neuf ans après, on n'a toujours pas identifié le coupable. 
Voilà les ingrédients de ce polar qui aurait pu être réussi. 

L'idée de  faire parler tour à tour chacun des principaux suspects, sans les nommer, mais en employant les pronoms "il" et "elle" lorsqu'il s'agit de leurs épouses pour jouer avec la sagacité du lecteur était une excellente idée. La tension monte un peu dans les dernières pages à mesure que le coupable, dont on ne découvre l'identité que dans les toutes dernières lignes, est traqué par sa femme et un interlocuteur téléphonique anonyme. 
Malheureusement, les personnages ne sont guère crédibles et se ressemblent tous, puisque c'est ce qui permet à l'auteur d'entretenir notre confusion. En outre, à force d'être baladé par les pronoms personnels, on finit parfois par perdre le fil du récit.  

Mais surtout, surtout, c'est affreusement mal écrit ! Rarement il m'est arrivé de butter à ce point sur les mots et d'être gênée dans ma lecture par les fautes de français et les répétitions malheureuses. Le style se veut celui de la langue orale, mais il est d'une médiocrité affligeante. Dommage que ce livre n'ait pas fait l'objet d'un bon rewriting !
Il y a quantité de polars de très grande qualité. Alors oubliez "Qui ?" pour faire un meilleur choix.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire