mercredi 3 octobre 2018

Arthur et Paul, la déchirure


René Guitton

Robert Laffont, 2018



Arthur et Paul.
Rimbaud et Verlaine.
Deux poètes fascinants, une commune recherche d’absolu, de liberté formelle, littéraire, qui les mena sur la voie d’une relation qui fit voler en éclats tous les cadres, sociaux, psychiques ou sensuels. 

On connaît plus ou moins l’histoire : la rencontre entre les deux hommes, l’absinthe, Verlaine tirant un coup de feu sur Rimbaud...  Elevés au rang de mythes littéraires, ils incarnent la figure du poète maudit, tel que Verlaine lui-même en avait esquissé les traits.

René Guitton retrace ces quelques mois durant lesquels les deux géants cheminèrent ensemble, de Paris et Bruxelles à Stuttgart, où leurs destins se séparèrent définitivement. Si je n'en ai pas appris beaucoup sur ces poètes exceptionnels, j'ai néanmoins eu un réel plaisir à les retrouver à travers ces pages que l'on devine inspirées par une profonde admiration.
Sous la plume de René Guitton, on perçoit toute la grâce de Rimbaud, qui ne pouvait que fasciner un Verlaine englué dans une vie bourgeoise qu'il abhorrait.

Tandis que l'Homme aux semelles de vent rayonne, traversant ce livre telle une figure évanescente, Verlaine apparaît comme un être tout entier de souffrance, lourd d'une sourde douleur.

Entre ombre et lumière, âpreté et volupté, errance et frénésie, ils firent fi des limites, des lois et de toutes les conventions, et donnèrent à notre littérature des pages éblouissantes, parmi les plus belles qui soient.







   

10 commentaires:

  1. J'admire les deux poètes, mais je n'ai aucune fascination pour les hommes. Ce n'est pas trop pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'ils ne sont pas forcément immédiatement sympathiques - surtout Verlaine. Mais il y a quand même quelque chose qui force l'admiration dans cette énergie à faire péter tous les cadres !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Ah, vous êtes durs avec moi, aujourd'hui !!!

      Supprimer
  3. oh ben oui, ça fait un bail ! Je note!

    RépondreSupprimer
  4. idem pour moi, j'aime ces deux poètes, mais pas sûre d'apprécier les hommes... Je le note quand même dans un coin de ma tête

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si on ne les apprécie pas, cela reste un moment de notre histoire littéraire. A ce titre, c'est intéressant. D'autant que le style du roman est très accessible et que l'auteur ne s'appesantit pas inutilement. L'ensemble se lit très facilement et très agréablement...

      Supprimer
  5. Euh... oserais-je dire comme tout le monde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux dire que tu préfères t'en tenir à la lecture des oeuvres ? :-)

      Supprimer