mercredi 28 septembre 2016

Continuer

Laurent Mauvignier

Minuit 2016



Au bout du monde

Mauvignier écrit bien. Très bien. Il m’avait littéralement éblouie avec son précédent roman, Autour du monde, tant par son style que par la construction de son texte qui nous entraînait avec maestria d’un continent à l’autre et de personnage en personnage.
Cette fois, il restreint considérablement sa focale pour s’intéresser à la relation singulière qui unit une mère et son fils, dans un moment particulièrement délicat : celui où un jeune garçon s’émancipe du cercle familial pour se préparer à prendre son envol. Etant moi-même mère d’un pré-adolescent, découvrir la mue d’un jeune homme à travers le regard parfois déconcerté de sa mère ne devait pas manquer de me toucher…
Je les ai donc accompagnés dans leur périple à travers le Kirghizistan. Initié par Sibylle, ce voyage effectué à cheval, dans des conditions aussi éloignées que possible de leurs habitudes et de leur confort, a pour but de restaurer le lien qui l’unit à Samuel et de permettre à celui-ci de prendre conscience des vraies valeurs de l’existence. Un voyage initiatique, en somme, qui se révèle loin d’être désagréable, les paysages y étant envoûtants, et les personnages rencontrés sur la route pittoresques.

Sauf qu’on n’y croit pas beaucoup, à cette histoire. Ce ne sont pas tant les événements relatés par l’auteur qui sont en cause que le caractère assez inconsistant de ses héros. A aucun moment je n’ai pu m’identifier à Sybille, totalement évanescente et qu’on imagine fort mal partir ainsi au bout du monde pour plusieurs mois dans des conditions aussi précaires. Quant à Samuel, il est certes à un âge généralement qualifié d’ingrat, mais il aurait cependant mérité lui aussi un peu plus d’épaisseur. 
On pourrait toutefois pardonner cet écueil à l’auteur si, parvenu aux deux tiers de son récit, il ne lui était pas venu l’étrange idée d’évoquer la peur du terrorisme (qui serait donc responsable de l’inertie de Samuel) engendrant la haine des musulmans (comme en témoigne laconiquement le-dit Samuel). Pour ajouter un peu de perspective, Mauvignier se raccroche aux attentats du RER parisien de 95 (je ne vous dévoile pas par quelle acrobatie, au cas où vous auriez l'envie de le découvrir par vous-même). Bref, cela m'a semblé maladroit, aucunement convaincant et parfaitement déplacé.

La très belle écriture de Mauvignier et l’épisode clôturant l’épopée kirghize, véritable morceau de bravoure, ne suffisent pas à mes yeux à sauver ce roman qui m’a semblé passer à côté de son sujet. 

Ce n’est pas la chronique que j’avais imaginé ni envie d’écrire. Mais même aux meilleurs il arrive de s’égarer. Je ne doute pas que Laurent Mauvignier sera plus inspiré pour son prochain livre.

Joëlle et Clara ont quant a elles été très touchées par ce texte


43 commentaires:

  1. Décidément, ce n'est pas le seul avis négatif que je lis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant, j'avais vraiment envie de l'aimer, ce livre...

      Supprimer
  2. ouh la la nos avis divergent diamétralement cette fois... je rajoute un lien vers ton billet pour contre balancer le mien et celui de Clara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh là là, oui, en effet ! Je viens de lire ton billet, j'en zappe encore beaucoup en ce moment…
      Je rajoute aussi le lien vers ton blog pour équilibrer les avis. On n'a visiblement pas lu le même livre ;-)

      Supprimer
  3. Je découvre ton blog avec cette chronique que je trouve très bien écrite. J'avais aussi beaucoup aimé "autour du monde", je pensais lire celui-ci même si le quatrième de couverture ne m'attire pas particulièrement. Merci pour cette chronique, j'apprécie qu'elle soit franche mais bien argumentée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, tes mots me touchent beaucoup. J'espère que tu reviendras !
      Je sais aussi faire preuve de réel enthousiasme… en essayant toujours d'apporter les arguments qui le justifie ;-)

      Supprimer
  4. Les avis sont vraiment mitigés pour ce roman, dont pourtant le thème me semblait intéressant; Comme je ne connais pas l'auteur, je choisirai de préférence Autour du monde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela me paraît nettement préférable, en effet...

      Supprimer
  5. Mince alors... J'avais envie de découvrir Mauvignier depuis un moment. J'ai profité du forum Fnac pour me le faire dédicacer par l'auteur... Finalement je me dis que j'aurais du choisir Autour du monde pour partir à sa rencontre. Affaire à suivre...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne te reste qu'à découper la page portant la dédicace pour l'insérer dans l'autre livre ;-)

      Supprimer
    2. (tu viens de me faire bien rire ^^)

      Supprimer
  6. J'ai assisté à une rencontre avec lui la semaine dernière et je dois dire qu'il ne m'a pas du tout convaincue ; tu ne fais que confirmer.

    RépondreSupprimer
  7. Mince! Après avoir lu "Des Hommes" je voulais continuer ma découverte avec celui-ci...je vais sans hésitation lire 'dans la foule" et "autour du monde".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je te le conseille vraiment. Autour du monde est une merveille (je n'ai pas lu Dans la foule)

      Supprimer
  8. Le kirghizistan, ça me disait bien, j'y suis passée. Mais encore un billet mitigé, je vais sans doute passer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mieux vaut peut-être que tu restes avec tes propres belles images, en effet...

      Supprimer
  9. et boum! rhabillé pour l'hiver ! tu te doutes que ton billet casse bien mon enthousiasme à l'idée de lire ce roman...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que je ne suis pas vraiment surprise...

      Supprimer
  10. Ah mince, ce sera ma lecture pour Priceminister...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon ben, accroche-toi alors ;-)
      Non, je plaisante ! Ce livre n'est ni très long ni pénible à lire. Mais c'est juste que je l'ai trouvé décevant...

      Supprimer
  11. Aïe ! Je viens de l'acheter, convaincue pas quelques belles critiques sachant que je n'ai encore jamais lu Mauvignier. J'espère qu'il ne me décevra pas autant que toi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh... Tu peux peut-être retourner l'échanger à la librairie ?
      En même temps, tu ne pars pas avec la même attente que moi… surtout maintenant ;-)

      Supprimer
  12. J'ai déjà lu plusieurs romans de Mauvignier avec des fortunes diverses. Comme toi le dernier m'avait emballée mais celui-ci ne me semble pas à la hauteur (je te fais confiance à 150%), je vais donc le zapper

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta confiance, Papillon :-) Mais quelle responsabilité ! Peut-être l'aurais-tu aimé… Il nous arrive (rarement) d'avoir des avis divergents ;-)
      En même temps, je suis sûre que tu as en vue plein d'autres bouquins valant la peine !

      Supprimer
  13. On est effectivement tout à fait sur la même longueur d'onde ! Cela dit je n'avais, pour ma part, jamais lu Mauvignier. Je me donne un peu de temps pour digérer ce lourd morceau, et j'y retournerai - sans doute avec Des Hommes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo à toi de ne pas rester sur cette déception! Mais il faut avouer que l'auteur a une belle plume. Cela vaut la peine à mon avis que tu lui donnes une deuxième chance.

      Supprimer
  14. Je viens de l'emprunter aujourd'hui!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, le mieux que je puisse faire, c'est te conseiller d'aller lire les chroniques de Clara et Joëlle, dont tu trouveras les liens au bas de ma chronique ;-)

      Supprimer
  15. Ce n'est pas le premier avis négatif que je lis sur ce roman. Il ne m'attirait déjà pas à la base et après de tels avis ça me conforte dans cette non-envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il suscite des réactions diamétralement opposées. Donc peut-être te rangerais-tu parmi ceux qui l'ont aimé... Mais bon, il y a selon moi beaucoup plus intéressant à lire en ce moment...

      Supprimer
  16. Ce roman suscite tellement d'avis contradictoires que j'ai maintenant envie de le lire (alors qu'avant non) pour choisir mon camp.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-)
      Mais oui, la polémique donne souvent envie de se rendre compte par soi-même de quoi il retourne !

      Supprimer
  17. Merci de m'avoir évité de perdre du temps : hier, à la Médiathèque, j'ai hésité à le réserver...
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas forcément écrit ce billet dans cette optique-là, mais je ne peux pas te jeter la pierre ;-)

      Supprimer
  18. Oh la la, toi non plus tu n'aimes pas ... tu n'es pas la première, moi qui voulait quand même le lire, je risque de changer d'avis ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on ne peut pas dire qu'il fasse l'unanimité...

      Supprimer
  19. Je termine à l'instant le dernier Véronique Ovaldé : je confirme qu'il arrive aux très bons de s'égarer... Les lectures de la rentrée commencent moyennement, tiens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que j'ai fait plusieurs lectures qui ne m'ont pas forcément emballée...

      Supprimer
  20. Contrairement à toi, j'y ai cru à cette histoire et l'écriture de Mauvignier est pour moi un délice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, j'ai vu ça…
      En même temps, si nous avions tous les même avis sur les livres, qu'est-ce qu'on s'ennuierait !

      Supprimer
  21. Bon , tout a été dit ...et son contraire ! :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il suscite des réactions très tranchées...

      Supprimer