jeudi 18 juillet 2013

Le sourire étrusque



Jose Luis Sampedro

Métailié, 1994



Traduit de l'espagnol par Françoise Duscha-Calandre

☀ ☀ ☀

Ce livre évoque avec une infinie sensibilité les derniers mois de la vie d'un vieux Calabrais qui, à l'approche de la mort, va connaître des moments de bonheur d'une rare intensité. Un magnifique hymne à la vie. 



Lorsque s'ouvre le roman, le vieux vient d'apprendre qu'il est atteint d'un cancer et quitte son village natal pour rejoindre Milan où habitent son fils et sa belle-fille, afin d'y subir des examens médicaux approfondis.

Ce sont alors deux mondes qui se heurtent, tant la vie rurale, faite de simplicité et obéissant à des traditions ancestrales, qui est celle du vieux, est éloignée de la société industrielle moderne qu'il découvre dans la grande cité italienne. Au-delà des aspects matériels, ce sont surtout les relations entre les individus qu'il ne comprend pas. Son plus grand désarroi naît de la façon dont son fils et sa belle-fille élèvent leur propre fils, Bruno, âgé de 13 mois, et qu'il rencontre pour la première fois.
Pourtant, le vieux va très vite nourrir un amour sans borne pour ce "Brunettino" : un amour tel qu'il n'en a encore jamais connu et qui va lui procurer les derniers, et peut-être les plus beaux moments de bonheur de son existence.

Pour cet enfant, il est prêt à rester dans cette ville qui lui paraît pourtant hostile. Et peu à peu, grâce à cette relation nouvelle, le regard qu'il porte sur le monde se transforme. Il fait aussi des rencontres. Ses souvenirs se mêlent aux expériences nouvelles pour donner une autre lecture de la vie et du monde.
 
Riche d'émotions, parfois drôle, ce récit initiatique ayant pour héros un être au crépuscule de son existence insuffle espoir et enthousiasme, car il nous apprend que, jusqu'au dernier instant, la vie peut être découverte, amour et bonheur.

8 commentaires:

  1. J'ai lu ce livre il y a une douzaine d'années et l'émotion qu'il m'a procuré m'a amenée à le faire lire aux gens que j'aime. Je dois dire qu'il a fait l'unanimité. Ce livre traite de la rencontre entre l'Italie du Nord, moderne et urbaine, et celle du Sud, traditionnelle, rurale, rude (j'insisterais plus que toi Delphine Olympe sur cette dimension du roman), l'enfance et la vieillesse, un père et son fils, un grand-père et son petit fils, la maladie et la rédemption. Touchant et émouvant ! A lire absolument.

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi, j'ai lu ce livre il y a pas mal d'années et j'ai fait ce commentaire après coup, parce que c'est un livre que j'adore et qui m'a marquée. Sans doute n'ai-je pas été exhaustive et chacun s'attache à certains aspects plutôt qu'à d'autres selon sa sensibilité.
    Ce qui est certain, c'est que ce roman parle des sentiments humains et de thèmes universels, comme tu le rappelles. C'est pourquoi sans doute il touche tous ceux qui le lisent !

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre merveilleux m'a aidé à traverser un moment difficile, en particulier l'absence d'êtres chers. Un livre universel. Magnifique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un livre qui, par-delà les épreuves de l'existence, est un très bel hymne à la vie. Je suis heureuse qu'il ait pu t'aider à un moment où tu en avais besoin.

      Supprimer
  4. Merci de le remettre en avant, j'étais passée à côté!

    RépondreSupprimer
  5. J'en garde aussi un très bon souvenir !

    RépondreSupprimer
  6. et je confirme, un coup de coeur!

    RépondreSupprimer